Rallye autour des Halles de Paris

publié le 19 avril 2019

7 avril 2019 : notre traditionnel « rallye parisien » a conduit 10 participants dans le quartier des anciennes Halles de Paris. Le soleil n’était pas au rendez-vous, mais tous étaient très motivés et ont fait de belles découvertes !

Le parcours commence place Ste Opportune, près de la rue de la Ferronnerie où Ravaillac assassina Henri IV le 14 mai 1610.

Puis direction la Fontaine des Innocents, réalisée vers 1550 afin de célébrer l’entrée solennelle d’Henri II à Paris et installée en 1865 sur la place des Innocents où se tenait un marché.

En 1183, Philippe Auguste fait édifier deux grandes bâtisses en bois pour accueillir les activités marchandes et protéger les marchandises des intempéries et des voleurs. On les appelle les Halles, de l’allemand Halle qui signifie marché couvert. Le marché aux légumes est à l’origine disposé à même le sol : il est baptisé le carreau des Halles.
Au milieu du XIXe siècle, les problèmes d’hygiène et de circulation se multipliant, Napolén III et le préfet Haussmann confient à Victor Baltard la reconstruction des Halles (12 pavillons en structure de fonte et de verre sont édifiés). En 1969, les « Halles » déménagent à Rungis.

Le parcours est jalonné de vestige d’anciennes boutiques : machands de vin, miel, articles de pêche, fruits et primeurs (les primeurs désignant les légumes), apothicaires, etc.

Plus de 30 ans après son ouverture, le site des Halles a été restructuré et modernisé du fait de sa forte fréquentation et de l’évolution des normes de sécurité. La partie émergée des Halles a été remplacée par un édifice aux formes courbes d’inspiration végétale : La Canopée qui relie la ville du dessus à la ville du dessous.

L’itinéraire nous conduit rue Montmartre où se tient un marché ; certains par « l’odeur alléchés » ne résistent pas !

Sur le parcours, la Bourse du Commerce, ancienne halle aux blés, actuellement en travaux, et qui sera transformée en musée d’art contemporain et abritera la collection Pinault.

Après une pause gourmande pour recharger « les petites cellules grises », il est temps de s’intéresser à l’église Saint-Eustache où se sont déroulés baptêmes, mariage et sépultures de grandes personnalités, dont Colbert, Rameau, Montesquieu…, et où se trouve une sculpture polychrome de Raymond Mason intitulée « Le départ des fruits et légumes du cœur de Paris ».

Le parcours s’achève et félicitations aux vainqueurs… Pas de perdants bien sûr !!!

Merci Nicole pour l’organisation et ce petit compte-rendu et Monique pour les photos.